publicité

Le groupe de BTP Vinci réclamerait 60 millions en plus à Réseau ferré de France (RFF) pour la construction et l’exploitation de la future ligne de TGV Tours-Bordeaux. Vinci comme RFF ont refusé de commenter cette information. « On est content d’arriver au bout aujourd’hui », avait déclaré le 7 avril Pierre-Denis Coux, directeur du projet LGV SEA chez RFF, évoquant des « discussions très tendues » pour aplanir les divergences et finaliser ce contrat estimé à près de 8 milliards d’euros. Il a avancé le « début du mois de mai » pour la date de signature de la convention de financement, qui fixera également l’échéancier des travaux de construction. Le montant total du contrat était initialement de 7,2 milliards d’euros.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité