publicité

Le maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault (PS), est contre le culte sur l’espace public, mais n’a pas exprimé de « réticences » face à un « rassemblement festif » oecuménique organisé durant le week-end pascal sur une place publique de Nantes, a fait savoir l’entourage de l’élu. Cette manifestation, qui réunit des chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants, « ne s’apparente pas » à la célébration d’un culte dans l’espace public précise-t-on, regrettant une « confusion » dans l’interprétation d’un communiqué du maire à ce sujet publié un peu plus tôt. Le maire « invitait chacun à mesurer la portée de toute manifestation à caractère religieux sur l’espace public », dans un contexte « d’instrumentalisation du fait religieux au plus haut niveau de l’Etat, à des fins politiques ». La démarche est prévue « depuis un an et demi », notamment à cause de la coincidence -rare- des dates de Pâques pour catholiques et orthodoxes.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité