publicité

Le conseil général a voté en faveur du projet des « Deux îles », qui prévoit l’implantation d’éoliennes offshore au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier, malgré l’opposition initiale de l’exécutif départemental. L’ex-président du conseil général Philippe de Villiers était en effet opposé à ce projet. C’est entre autres l’actualité internationale qui, à en croire la résolution de soutien aux « Deux îles » voté par les conseillers généraux, leur a fait finalement adhérer au projet : le vote a été « motivé par la prise en considération de la nouvelle donne que constitue, pour la filière nucléaire, l’accident de la centrale japonaise de Fukushima, de la nécessité pour la Vendée de mieux assumer ses besoins en consommation électrique et de la volonté du Département de se positionner comme un département leader et pilote en matière d’énergies renouvelables ».
Le projet comprendrait 96 éoliennes de 6 MW chacune, totalisant une capacité de production de 576 MW, soit les besoins en électricité de 680 000 foyers. Le parc serait situé à environ 16,5 km de Noirmoutier, 13 km de l’île d’Yeu et 21 km du continent. Ce qui en ferait, selon le CG, « le parc offshore le plus éloigné des côtes ».
Ce projet de 1,8 milliards d’euros serait financé par les groupes WPD et EDF Energies Nouvelles. Il bénéficie déjà du soutien du Conseil régional des Pays de la Loire et du comité régional des pêches.
Source : La Quotidienne

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité