publicité

Peu courageux, trop conformistes, dénués de « force d’âme », maquant de confiance en soi…la critique adressée aux candidats au concours 2010 d’entrée de l’ENA est sévère. Elle émane de la présidente du jury, Michèle Pappalardo, commissaire générale au développement durable. « Nous n’avons pas été éblouis par l’originalité des candidats », écrit la présidente dans son rapport sur le concours d’entrée. Les candidats font montre de « trop de conformisme, à commencer par leur apparence vestimentaire ». A part quelques uns, les candidats étaient en costume-cravate et tailleur noir ou anthracite, voire bleu marine ; un « uniforme » qui démontre leur incapacité « à se distinguer par un style, un peu d’originalité, de prise de risque », regrette la présidente qui se dit frappée par l’absence de courage au cours des entretiens : « peu nombreux sont les candidats qui cherchaient réellement à convaincre le jury de leur position ou même qui ont osé donner un avis (…) il ne savaient pas, soit ne voulaient pas argumenter et défendre leur position et étaient tout à fait prêts à en changer ».

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité