publicité

Le président du Conseil général de Charente, Michel Boutant, a déposé un recours devant le TA de Poitiers pour obtenir réparation de Ryanair ; la compagnie aérienne avait déserté le tarmac poitevin après que la collectivité a refusé de payer une rallonge de subvention. La lowcost landaise vient à son tour d’annoncer qu’elle assignait l’élu en justice, vraisemblablement au tribunal des affaires internationales de Londres. Motif : ce dernier aurait diffamé la société en traitant ses dirigeants de « flibustiers » et « voyous ».

Sur ce thème, lire notre article « Ryanair : la Charente sonne la révolte« 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité