publicité

Une quarantaine de maires de petites communes des Pyrénées-Orientales se liguent contre les plans de lutte anti-feux de forêt, trop chers à mettre en oeuvre et établis par les services de l’Etat sans concertation, selon eux. Ces maires contestent les Plans de prévention des risques incendies de forêt (PPRIF), qui délimitent des zones exposées au feu, en réglementent l’utilisation des sols et peuvent aller jusqu’à interdire de construire dans les zones rouges. Ces plans imposent aux communes de financer le débroussaillage, la réalisation de pistes coupe-feu et la mise en place de réserves d’eau. « Encore faut-il avoir les moyens pour investir dans ces équipements sécuritaires » pointent les élus de ces petites communes. Les maires contestataires ont reçu le soutien du conseil général qui vient d’adopter une motion réclamant une suspension provisoire des PPRIF.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité