publicité

Le TA d’Orléans a annulé la mesure de suspension qui frappait Georges Dubrez, DGA en charge de l’aménagement et du développement au conseil général du Loiret. Le 1er avril 2011, ce cadre avait écrit une lettre au président du Département, Eric Doligé, pour dénoncer le « harcèlement moral » dont il se disait victime de la part du DGS. En réponse, Eric Doligé le suspendait de ses fonctions en lui reprochant de s’être épanché dans la presse. Dans son ordonnance, le juge des référés considère qu’il « est manifeste en l’espèce que l’intérêt du service à la mesure (de suspension) ne fait l’objet d’aucune explication concrète par le département, l’autorité territoriale se bornant dans les faits à reprocher à M. Dubrez les articles de presse parus postérieurement à la décision attaquée ». Deux autres DGA en arrêt maladie pour « motif de harcèlement moral » ont également réintégré leurs services.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité