publicité

La Commission européenne a adressé à la France et la Belgique un courrier affirmant que la banque Dexia, sauvée par les deux pays en 2008, ne respectait pas le plan de restructuration sur lequel elle s’est engagée en février 2010. En contrepartie du plan de sauvetage qui lui avait évité la faillite, Bruxelles avait réclamé à Dexia une cure d’amincissement radicale, avec notamment une réduction de 35% de la taille de son bilan. Dans sa lettre, la Commission demande à Dexia de se mettre en conformité avec les exigences du plan d’ici juin. D’après Le Figaro, l’administrateur délégué de Dexia, Pierre Mariani proposerait de solder définitivement le passé, en cédant des pans entiers des 138 Mds d’euros d’actifs aujourd’hui gérés en extinction, ce qui entraînerait une perte potentielle de l’ordre de 2 à 3 Mds d’euros en 2011 ; perte que la banque absorberait sur fonds propres. L’admonestation de la Commission tombe mal, alors que Dexia a affiché au 1er trimestre, un recul de 68 % de ses bénéfices (69 M d’euros), déjà plombé par des cessions d’actifs non stratégiques.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité