publicité

Cette décision pourrait mettre le feu aux caserne de pompiers de l’Hérault. Le colonel Cassar, mis en retraite anticipée par le préfet de l’Hérault, vient d’être réhabilité par le tribunal administratif de Montpellier, qui a jugé la procédure illégale. Le premier jugement annule la décision préfectorale de l’an passé, mettant en congé, avec décharge de fonction, l ‘ancien patron du SDIS. Le second jugement annule un autre arrêté du préfet, décidant de placer Charles Cassar à la retraite dès le 20 aout. Charles Cassar demande désormais sa réintégration.. En 2009, les pompiers de l’Hérault avait fait une grève de 19 jours, mettant en cause sa gestion opaque des effectifs, des ressources humaines et de l’attribution des rénumérations.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité