publicité

SUR LA BONNE VOIE

Abonné

 

Reconversion des agents territoriaux : des outils en panne

05/05/2016 | par Annie Letty Keribin | RH

ligne-blanche © MH-fotolia

Il existe bien des outils pour favoriser la mobilité professionnelle des agents des collectivités territoriales. Mais ils restent souvent méconnus, peu utilisés et se heurtent à plusieurs niveaux de contraintes. Nous vous livrons ici quelques pistes de réflexion...

Article publié le 19 mars 2016

Le projet de loi sur la déontologie des fonctionnaires ressort des tiroirs. Mais l’essentiel de son contenu n’est-il pas anachronique et à contre-courant des défis à relever dans une FPT où l’heure est à la mutualisation et à la maîtrise de la masse salariale ?

L’onde de choc Cahuzac s’est estompée et les agents territoriaux sont-ils vraiment concernés par les conflits d’intérêts, le pantouflage et les cumuls abusifs ? Durcir le droit au temps partiel pour se reconvertir en créant une entreprise, interdire le cumul avec le statut d’autoentrepreneur pour des fonctionnaires « smicards » (80 % de cat. C) : où est l’avancée quand ces outils contribuent à la mobilité/reconversion ?

 

Le projet de loi sur la déontologie des fonctionnaires n’est-il pas anachronique à l’heure de la mutualisation et de la maîtrise de la masse salariale ?

 

Ne pourrions-nous pas intégrer au projet des mesures facilitant la reconversion des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité