publicité

DANGER IMMINENT

 

Peut-on sauver les politiques culturelles ?

19/03/2015 | par Laure Martin | Dossier d'actualité

cinema © mariesacha

La baisse des dotations à laquelle sont confrontées les collectivités territoriales a sans doute un fort impact sur le financement des politiques culturelles. D’autant qu’une nouvelle génération d’élus est apparue, qui ne fait plus partie des « constructeurs des politiques culturelles ».

Entre 2015 et 2017, les collectivités vont être privées d’environ 11 milliards d’euros.

Sans surprise, cette baisse historique des dotations les oblige à faire des choix concernant leur politique publique et, bien souvent, c’est la culture qui trinque. Pour preuve, la « Cartocrise – Culture française tu te meurs », qui recense sur Internet les structures, associations et festivals supprimés ou annulés.

 

Une baisse « subtile mais dangereuse »

« Il est important d’alerter sur la baisse des dotations culturelles qui sont toujours les premières à être touchées et à ne pas être considérées comme majeures dans le développement humain », estime François Deschamps, DGA culture et sports à la communauté de communes d’Annecy. Il y a, selon lui, une crise de défiance vis-à-vis des politiques culturelles qui apparaissent de moins en moins dans les politiques publiques. « La culture n’est plus considérée comme un pilier sur lequel il faut s’appuyer, regrette-t-il. Alors que ses capacités ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité