publicité

SANS ABUS

Abonné

 

Faites du pouvoir un levier de management !

04/12/2017 | par Catherine Mieg | Perso

S © LuckyImages

Le pouvoir n'est pas l'autorité, il n'est pas non plus la hiérarchie. Il est une alchimie savante que tout manager doit savoir maîtriser.

Article publié le 27 août 2015

La question du pouvoir est au cœur du management. Étymologiquement, le pouvoir est « la faculté qui met quelqu’un en état d’agir », mais très vite, cette définition a été étendue à « la capacité que l’on a d’agir pour quelqu’un d’autre »(1). Le pouvoir est à l’articulation des hommes et de l’organisation. Il n’est pas une propriété (ce que d’aucuns ont tendance à oublier !), mais un exercice social. Ainsi le manager reçoit de l’organisation de travail, par délégation, un certain pouvoir.

 

Le pouvoir de quoi ?

D’abord le pouvoir d’édicter des règles. Il s’agit de règles de travail (procédures, organisation…) mais aussi de règles éthiques (respect de certaines valeurs par les collaborateurs). L’énonciation de la règle suffit en général pour protéger contre l’incertitude, et son cortège d’angoisses, même si les règles ne sont pas toujours au service ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité