publicité

VAMOS A LA PLAYA

Abonné

 

Concessions de plages : pourquoi c’est un business qui rapporte

02/06/2015 | par Patrick Martin-Genier | Juridique

Fotolia_22333551_S_Dudarev-Mikhail

Les concessions de plage accordées par l’État aux communes ou au secteur privé génèrent un chiffre d’affaires très important et sont au cœur d’un enjeu économique et financier. Par suite, ce secteur d’activité suscite de nombreux contentieux liés également à la protection du littoral, la préservation de l’environnement mais aussi au principe de libre accès aux plages auquel les touristes et estivants, français ou non, sont, à juste titre, très attachés.

Lorsque l’État accorde, sur le domaine public maritime, des concessions ayant pour objet l’aménagement, l’exploitation et l’entretien de plages, le concessionnaire est autorisé à occuper une partie de l’espace concédé pour y installer et exploiter des activités destinées à répondre aux besoins du service public balnéaire. Cette notion de service public est essentielle, même si elle doit se combiner avec les aspects économiques publics et privés.

 

Les concessions de plage : un enjeu économique et financier

Une condition est mise toutefois : ces activités doivent avoir un rapport direct avec l’exploitation de la plage. Alors que les estivants et les habitants attachent une grande importance à la possibilité d’accéder à la plage, ces concessions doivent elles-mêmes se concilier avec le maintien de l’usage libre et gratuit des plages, les impératifs de préservation des sites et paysages du littoral et des ressources biologiques, ainsi qu’avec la vocation des espaces terrestres ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité