publicité

L'ALLEMAGNE L'A FAIT...

 

L’encadrement des loyers arrive… à Berlin !

08/06/2015 | par Stéphane Menu | Toute l'actualité

D-Ampelmaennchen-gehen-o ©ANKAWÜ

Depuis début juin, les propriétaires de la capitale allemande doivent respecter une nouvelle réglementation en matière d’augmentation des loyers lors d’un changement de propriétaire. Avec cet encadrement des loyers à l'allemande, les locataires berlinois ont le sourire.

Depuis le 1er juin, l’encadrement des loyers est en vigueur à Berlin. les bailleurs berlinois ne peuvent procéder à une hausse des loyers supérieure de 10 % à un niveau fixé localement. Cette mesure s’applique aux loyers à la « relocation », entre le départ du précédent locataire et l’arrivée du nouveau. Quant aux hausses de loyers en cours de bail, elles sont déjà encadrées, comme en France. Cet encadrement des loyers à Berlin est une première dans le pays, Paris puis Lille devant prochainement suivre le même chemin.

 

Un encadrement des loyers à 30 à 40 % d’augmentation entre deux locations

Cette mesure d’encadrement des loyers était d’autant plus attendue que les contrats de location, d’un locataire à l’autre, avaient tendance de subir d’énormes écarts. « Le plafonnement des loyers est très important pour Berlin, parce que la différence entre les baux existants et les nouveaux est grande », explique au quotidien britannique, The Guardian, Reiner Wild, président de l’association des locataires berlinois. Des écarts assez éloquents : à Berlin, Munich ou encore Hambourg, villes aussi concernées par le phénomène, les hausses de loyers peuvent s’envoler, de l’ordre de 30 % à 40 % entre deux locations.

 

La fuite des classes moyennes

La conséquence sociologique est immédiate : alors que Berlin voit arriver chaque année près de 40 000 nouveaux habitants, les classes moyennes sont désormais obligées de s’éloigner de la capitale pour trouver à se loger décemment. « Nous ne voulons pas une situation semblable à Londres ou Paris », explique le président de l’association des locataires. Le prix des loyers du parc privé a atteint 9 €/m2 à Berlin en 2014, contre 5,50 € en 2005, selon le cabinet spécialisé Jones Lang Lasalle. Que les Berlinois se rassurent, la comparaison avec Paris reste pour l’heure purement théorique : même s’il n’étaient pas encadrés auparavant, les loyers berlinois restent trois fois inférieur à Paris, qui affichait au premier trimestre 2015, 24,8 €/m2 selon l’observatoire Clameur.

 

Un encadrement des loyer qui apporte de l’eau au moulin d’Anne Hidalgo

Une réalité qui ne peut que conforter la volonté d’Anne Hidalgo, maire PS de Paris, d’instaurer au plus vite l’encadrement des loyers dans la capitale parisienne, malgré le moratoire décrété par le gouvernement sur ce dispositif par Manuel Valls, Premier ministre. Marine Aubry, maire PS de Lille, travaille aussi à la mise en œuvre de la mesure.

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité