publicité

L'ŒIL DE L'EXPERT

 

« Certains enjeux environnementaux nous dépassent, mais ils nous concernent tous »

14/10/2015 | par Laure Martin | Toute l'actualité

guy_geoffroy © Maya-Anaïs Yataghène

Guy Geoffroy est député-maire de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) et président de l’association Les Éco Maires. Il nous livre son analyse sur la nécessité d'un engagement de chacun, à la hauteur de ses moyens et de ses besoins, en matière d'écologie urbaine.

Les maires ont un rôle considérable à jouer dans la mise en œuvre de politiques environnementales. Ont-ils aujourd’hui conscience de l’enjeu ?

Effectivement, ils ont un rôle irremplaçable dans la mise en œuvre de ces politiques environnementales. Ils ont bien conscience des enjeux même si pour certains d’entre eux, la fibre écologiste existe plus ou moins. Elle est bien entendu plus marquée chez les maires écologistes, mais on la retrouve aussi chez ceux ayant une affiliation politique plus traditionnelle. Cette conscience que la planète peut être abîmée localement et à une échelle plus vaste s’est installée il y a une quarantaine d’années et n’a cessé de croître. Elle est plus grande depuis une vingtaine d’années car les enjeux sont plus vastes.

Et puis il y a eu des effets d’accélération avec le Grenelle de l’environnement, par exemple, ou plus récemment avec la COP 21, qui crée une dynamique poussant les élus à marquer un intérêt renforcé sur ces actions avec des gestes symboliques et simples comme la plantation d’arbres.

Il y a une réelle préoccupation qui est prise en compte par les grands décideurs, même si on a parfois l’impression que le débat est noyé. Si certains enjeux nous dépassent, ils nous concernent tous.

 

Existe-t-il réellement une inégalité entre les petites et les grandes collectivités dans ce domaine ?

Sur le papier, je dirais oui. Mais ce n’est pas parce qu’on est une grande collectivité qu’on va forcément faire mieux. C’est sûr que lorsqu’une collectivité a plus de moyens en personnels, en accompagnement pour la réflexion des élus, et qu’elle a plus d’argent, elle va mieux faire qu’une collectivité de cent habitants. Mais cela dépend aussi du point de départ. Certaines communes bénéficient d’un environnement supérieur à la moyenne et n’ont jamais souffert de problèmes particuliers tandis que d’autres ont un passé industriel avec des friches à résorber ou une situation géographique marquée par des traversées routières pénalisantes pour l’environnement.

Avec des problématiques lourdes et à moyens égaux, elles vont donc avoir plus d’efforts à fournir pour montrer que l’écologie urbaine existe et que la ville n’en est pas l’ennemie. Donc oui, il y a des inégalités mais pas forcément entre toutes les petites et toutes les grandes collectivités. Certaines petites collectivités ont d’ailleurs des politiques audacieuses.

 

Dans quelle mesure les citoyens doivent-ils être impliqués dans l’élaboration et l’application de ces politiques ?

Il est nécessaire de mettre en place une réflexion et une concertation au niveau local. Dans ma commune, j’ai instauré des conseils de quartiers bien que la loi ne l’oblige pas pour les communes de moins de 30 000 habitants. J’ai aussi un comité thématique sur la promotion de la biodiversité. Ce sont des problématiques sensibles. Les citoyens doivent trouver leur place et le rôle des élus est d’aider ceux qui veulent s’engager. Si l’élu et son équipe considèrent que personne d’autre ne peut avoir une idée et un angle de vue auxquels ils n’ont pas pensé, cela peut être problématique.

Je pense que la participation des citoyens à l’action, dans l’optique de contribuer à la responsabilité de cette problématique mondiale, est importante. Les élus doivent promouvoir l’émergence de cette parole de l’habitant qui est souvent avertie, convaincue, pertinente et experte. Chacun d’entre nous a sa part de responsabilité et sa parcelle à apporter pour une politique cohérente à l’échelle locale.

 

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité