publicité

L’Etat décide, les communes payent… ou non. Telle pourrait se résumer l’enquête réalisée par l’Association des maires ruraux de France, l’Association nationale de directeurs de l’éducation en ville et le syndicat d’enseignant SNIUPP-FSU. Selon celle-ci, en matière de crédits de fonctionnement, les écarts entre les écoles peuvent varier de 1 à 10 (de 13 à 130 euros par élève et par an). A plus de 96%, les acteurs interrogés estiment que les communes se retrouvent trop souvent en charge d’assumer le coût financier et humain des mesures décidées par l’Etat. Ils désirent un cadre qui définirait l’intégralité des moyens nécessaires au bon fonctionnement des missions de l’école et la mise à plat des responsabilités et de la répartition des charges entre l’Etat et les communes.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité