publicité

Après les collectivités, les hôpitaux découvrent les effets des empunts toxiques. Il seraient plus d’une dizaine à se retrouver aujourd’hui avec des taux d’intérêts dépassant les 15 %. C’est le cas de l’hôpital psychiatrique de Sevrey, près de Chalon-sur-Saône, qui a décidé de porter plainte auprès du tribunal de grande instance, pour un emprunt de 3 millions d’euros souscrit auprès de Dexia. « Son directeur Philippe Collange explique que l’emprunt était indexé sur la parité dollar/franc suisse, bonifié à 4,31% les deux premières années . A l’application de la formule, en août dernier, le taux est monté à 14%.

Sur ce thème participez à notre débat « Emprunts toxiques : faut-il aller en justice ?« 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité