publicité

L’avenir sans les militaires se prépare à Rillieux et Saint-Priest (Rhône). La préfecture du Rhône et les maires socialistes de ces deux communes ont finalisé le plan local de redynamisation. Un programme destiné à limiter l’impact de la restructuration des sites de Défense engagée au niveau national. Dans le Rhône, cette réforme se traduira fin 2012 par la fermeture de la caserne d’Ostérode à Rillieux et le départ de 370 militaires. Puis fin 2014, ce sera au tour du 7e régiment de matériel de Saint-Priest, où travaillent 32 personnes, de quitter la ville. Au total, 5 millions d’euros seront donc investis sur ces communes par l’Etat, les mairies, la région, le département et les chambres consulaires. Avec pour objectif essentiel de recréer d’ici à 2015 au moins 800 emplois pour pallier le départ des 400 militaires.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité