publicité

André Santini, député-maire (NC) d’Issy-les-Moulineaux, retrouve son siège de président du comité de bassin Seine-Normandie. Il l’avait perdu, le 29 septembre, au bénéficie d’Anne Le Strat, adjointe (PS) de Paris. Battu au second tour par 69 voix contre 73 pour son adversaire, il avait déposé un recours devant le TA de Cergy-Pontoise contre cette élection, contestant le mode de calcul de la majorité nécessaire pour l’emporter, alors qu’au premier tour, il avait recueilli 71 voix contre 70 à son challenger. Le TA a considéré que la majorité absolue avait été atteinte au premier tour et annulé le second. Anne Le Strat a vivement réagi à cette annulation. Relevant que le mode de désignation utilisé est celui en cours depuis plus de douze ans, elle s’est étonnée de la rapidité « qui lui vaudrait d’entrer dans le Guiness des records ! » de la justice. Alors que le recours, intenté par son adversaire début octobre, ne relevait pas d’une procédure en référé, le dossier a en effet été instruit, jugé et notifié en moins de deux mois. Cette présidence apparaît stratégique puisque le comité est le plus important de France, couvrant 25 départements et 18 M d’habitants et disposant d’un budget de près d’1 milliard d’euros.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité