publicité

 

Faut-il parler de « quartiers Molenbeek » en France ?

 « Diagnostic Lucide », formule « débilisante », « amalgame » déplacé ? La phrase du ministre de la Ville, Patrick Kanner, estimant que la France comptait « une centaine de quartiers en France qui présentent des similitudes potentielles avec ce qui s’est passé à Molenbeek » fait jaser. Est-ce la bonne manière de poser la question ? Amalgamer les quartiers les plus en difficultés avec l’islamisme a-t-il un sens ? Une analyse sérieuse de la situation peut-elle passer par ces « cris d’alarme » ? Dites-nous ce que vous en pensez… et votez !

 

DONNEZ VOTRE AVIS (déjà 126 votes)

Voter POURVoter CONTRE


publicité