À BIEN Y REGARDER

 

La loi « Notre » favorise-t-elle l’économie de proximité ?

26/04/2016 | par Philippe Nikonoff | Finances

loupe_quartier ©zimmytws - fotolia

La loi « Notre » donne un rôle prépondérant aux régions en matière de développement économique. Cette action est essentiellement tournée vers l’aide ou le « soutien » aux entreprises. Cela pose plusieurs questions : peut-on résumer une politique de développement économique aux aides aux entreprises ? Et peut-on faire l’impasse sur les plus petites d’entre elles, qui représentent une bonne partie de l’emploi salarié ?

La loi « Notre » précise que la région est « responsable sur son territoire de la définition des orientations en matière de développement économique ». Sont ainsi indiquées les aides aux entreprises, à l’immobilier, l’innovation, l’internationalisation. Dans le même temps, la Direction de l’information légale et administrative (1) indique sur son site que « la région… sera notamment responsable de la politique de soutien aux petites et moyennes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire ».

Ces définitions amènent deux grandes questions :
- pourquoi le texte de loi est-il centré sur l’aide ou le « soutien » aux entreprises ?
- PME et entreprises intermédiaires représentent 6,9 % des établissements et 42,9 % des emplois. (2) Qu’en est-il des autres ?

 

À FAIRE
Pour une approche globale
• Prendre en compte l’ensemble du tissu économique, y compris l’agriculture ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?