publicité

Des formules d’abonnement
sur mesure 

LA GRANDE ENQUÊTE

Abonné

 

Quand la sclérose des organisations fait souffrir les individus

24/03/2017 | par Sandra Chélélékian, Emilie Baudet, Nicolas Braemer | Management d'équipe

bonhomme_4 ©Jesadaphorn Chaiinkaew

Le collectif contre l’individu ? La problématique managériale des collectivités semble presque se résumer à ça. Les managers ont le sentiment de payer un lourd tribut à la sclérose des organisations publiques et au poids des habitudes. D’autant que les élus ne prennent que rarement leurs responsabilités pour faire bouger les choses.

Article publié le 5 décembre 2016

Le décalage entre la collectivité (au sens du collectif) et l’individu (le cadre) est une autre donnée qui ressort de cette étude. En effet, alors que le collectif paraît figé, organisé selon une logique descendante et hiérarchique dans plus de la moitié des cas (57 %), l’individu, lui, apparaît moderne, dynamique, ouvert à l’innovation et conscient des nouveaux modes relationnels qui régissent les rapports professionnels.

Une DGA de communauté d’agglomération reconnaît ce « décalage très fort entre le collectif et l’individu ». De fait, sans cadre commun, elle constate une grande disparité dans les pratiques managériales. « Chacun se débrouille comme il peut, avec des parcours de formation individuelle. Cela repose beaucoup sur les individus, les bonnes volontés, les expériences personnelles et c’est regrettable ». Une autre ajoute, un brin provocatrice : « Passer du stylo au clavier est déjà une révolution dans nos collectivités ». C’est dire ...

Le contenu auquel vous tentez d'accéder est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?ME CONNECTER Acheter le numéro

Découvrir nos offres d'abonnement

publicité