publicité

Des formules d’abonnement
sur mesure 

TARTUFFERIE

 

Maintenant, Marine Le Pen drague les services publics

25/01/2017 | par Stéphane Menu | Toute l'actualité

elephant_ballons © Mopic - Fotolia

Au contraire de son père, Marine Le Pen a su habilement prendre la défense des services publics, « démantelés par les technocrates bruxellois ». S’adressant à différentes clientèles, le FN promet de l’autorité et de l’ordre. Une orientation qui fait mouche…

Que certains feignent le non-étonnement face à la montée du vote FN dans la fonction publique surprendra les plus anciens! Longtemps, les agents de la fonction publique se distinguaient justement parce qu’ils résistaient à cette tentation, à une époque il est vrai où le FN n’atteignait pas de tels pics électoraux. Ce temps est révolu : les agents publics se droitisent, voire s’extrême-droitisent et se rapprochent ainsi du comportement électoral des salariés du privé.

Jean-Marie Le Pen n’y est pour rien. Dans les années quatre-vingt, il déroule bréviaire thatchérien, fustigeant une fonction publique pléthorique, empêcheuse d’entreprendre. Au milieu des années quatre-vingt-dix, certains proches de Bruno Mégret réfléchissent à un élargissement de la base électorale ; des syndicats catégoriels sortent du chapeau (FN Police, FN RATP ou encore FN pénitentiaire) mais les grandes centrales syndicales se chargent d’écourter leur durée de vie devant les ...

Le contenu auquel vous tentez d'accéder est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?ME CONNECTER Acheter le numéro

Découvrir nos offres d'abonnement

publicité