publicité

Des formules d’abonnement
sur mesure 

D'UN STRICT POINT DE VUE JURIDIQUE...

Abonné

 

Mais quelle est cette règle qui interdirait d’employer des membres de sa famille ?

15/02/2017 | par Emmanuel Legrand | Toute l'actualité

travail famille © weseetheworld

En se situant sur le terrain moral quand on parle des emplois familiaux, on fait fausse route. D’abord parce que la pratique est légale, même si elle est réglementée. Ensuite parce que le droit a été construit pour garantir l’égal accès à l’emploi public et empêcher l’abus des plus faibles, pour préjuger de la compétence des membres de la famille employés.

Les accusations d’emplois familiaux : comme s’il était illégitime de travailler en famille, alors qu’il s’agit sans doute d’une de nos plus anciennes pratiques, venue de notre passé rural ! Alors que la pratique du conjoint collaborateur est légale et réglementée. Alors qu’on pratique (presque) tous le « sport national » du placement de ses enfants en stages, jobs d’été ou premier emploi… Le capital social en action en référence au sociologue Bourdieu.

 

Illégal ? Immoral ?

La pratique est-elle illégale ? Assurément non. Est-elle morale ? Premier élément réponse : l’article 212 du code civil qui admet l’entraide familiale au titre plus large du « devoir de secours et d’assistance », le droit civil posant même une présomption d’entraide. Second élément de réponse : le droit du travail ne l’interdit pas non plus. Sa philosophie n’est pas tant la qualité de la personne que la lutte contre le travail dissimulé. Ou l’absence de discrimination à l’embauche qui ...

Le contenu auquel vous tentez d'accéder est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?ME CONNECTER Acheter le numéro

Découvrir nos offres d'abonnement

publicité