publicité

COUP DE FREIN

Abonné

 

Camion sans chauffeur : territoires sans emploi

20/11/2017 | par Philippe Nikonoff | Finances

camion_sans_chauffeur ©Andrey Suslov - istock

Attention aux révolutions technologiques et aux conséquences sur les territoires ! L’arrivée inéluctable des camions sans chauffeur va ainsi apporter des bouleversements massifs dans l’emploi local, mais aussi pour l’environnement. Les territoires qui ont cru un moment gagner en se spécialisant à outrance risquent ainsi de payer cher ces choix.

Dans un débat organisé en 2012 par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, (1) un intervenant indiquait « la spécialisation est souvent considérée comme une condition essentielle pour la performance et la dynamique d’un territoire… Le courant de la nouvelle économie géographique montre que la spécialisation peut produire des économies d’agglomération et met l’accent sur le lien entre degré de spécialisation des territoires et performance, productivité, dynamique de l’emploi… Cependant, il est difficile d’isoler ou de repérer tel ou tel facteur. Il faut notamment se méfier de toute relation mécanique entre spécialisation et performance territoriale ».

Un point de vue identique est défendu ici, en insistant sur le temps : une force à court terme peut devenir une faiblesse quelques décennies plus tard. Illustration par l’impact à venir du « camion sans chauffeur » sur la logistique, l’emploi et les territoires.

 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité