publicité

L'OEIL DE L'ÉLUE

 

Caroline Cayeux : « Nous sommes prêts à nous engager si… »

30/11/2017 | par Stéphane Menu | Toute l'actualité

caroline Cayeux © NANARD-CC BY-SA

La présidente de Villes de France apprécie la démarche du gouvernement de faire des villes moyennes un axe prioritaire de la politique d’aménagement du territoire. Mais elle attend des actes concrets pour évaluer la sincérité de la démarche…

Caroline Cayeux, maire de Beauvais, présidente de la communauté d’agglomération du Beauvaisis, et présidente de l’association Villes
de France.

 

Quels rapports entretenez-vous avec Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires ?

De bons rapports qui ont positivement évolué depuis la Conférence des territoires où il avait annoncé aux maires, entre autres, un nouveau gel des dotations de 300 millions d’euros. Depuis, le gouvernement a lancé sa réflexion autour des villes moyennes et nous y sommes étroitement associés. Nous avons plusieurs propositions sur la table, notamment sur le plan financier. Les communes n’ont plus de visibilité, et donc n’investissent plus. Le gouvernement doit prendre des engagements dans la durée pour rassurer les maires. Enfin, il faut mettre un terme au siphonnage des services publics dans les villes moyennes. Trop de services publics de proximité ont été supprimés ces dernières années.

 

Lire : Mézard s’occupe des villes moyennes

 

Sur le plan financier, avec la suppression de la taxe d’habitation, l’équation imposée par l’État est-elle tenable ?

Nous nous sommes engagés à ne pas augmenter nos frais de fonctionnement au-delà de 1,2 % par an. Cet engagement ne tiendra que si et seulement si on ne change pas les règles du jeu en cours de match. L’introduction du bio dans les cantines est une excellente nouvelle, mais qui en aura la responsabilité financière ? La commune… De même, le transfert des cartes d’identité et des Pacs en mairie peut se justifier, mais qui en supporte la charge ? On nous transfère trop de responsabilités sans les moyens financiers afférents. De même, les atteintes portées au modèle économique des offices HLM risquent fort de créer de nouvelles inégalités territoriales, avec des offices de communes « riches » qui pourront entretenir les logements sociaux et les autres… Nous avons demandé au gouvernement de lancer une grande réflexion sur les finances locales afin de poser un cadre législatif pérenne. Nous espérons que cette démarche sera prochainement lancée.

 

Dans les villes moyennes, trop de services publics de proximité ont été supprimés ces dernières années.

 

Est-il pertinent d’opposer en permanence métropoles et villes moyennes ?

Les métropoles vampirisent toutes les compétences, emploi, jeunes étudiants, etc. Nous avons besoin de créer un pacte d’équilibre.

À Toulouse ou Lyon, les métropoles s’appuient sur les villes moyennes, sont dans des démarches de complémentarité. Mais à Beauvais, par exemple, la ville dont je suis maire, il n’y a pas de locomotive métropolitaine. Comment faire ? Il faut donc réfléchir à ces communes moyennes qui ne peuvent bénéficier de la dynamique métropolitaine.

Lire : Villes moyennes : comment en finir avec les grandes surfaces ?

 

La volonté de la SNCF de supprimer certaines dessertes TGV dans les villes moyennes pour des raisons économiques est un mauvais signe…

Nous avons été reçus par Élisabeth Borne, la ministre des Transports. J’ai cru comprendre qu’elle n’avait pas apprécié cette annonce de la SNCF. Nous menons au quotidien une bataille sur la qualité des réseaux TER car le grand danger qui nous menace tous, c’est d’acter le mouvement inéluctable nous menant vers les déserts territoriaux. Avec le plan numérique, nous croyons à la possibilité de faire cohabiter en France grandes aires urbaines et villes moyennes, territoires ruraux ou banlieusards. C’est une nécessité pour éviter de renforcer cette fracture territoriale.

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité