publicité

TARTUFFE

 

Pour ou contre la clause Molière ?

Avatar raciste la clause Molière ? Pour certains de ceux qui la défende, le fait d’imposer le français comme langue de communication sur les chantiers publics est un impératif de sécurité. Sur des chantiers où, en réalité une grande majorité d’ouvriers ne parlent pas français, les enjeux de lutte contre les accidents du travail priment et imposer le français peut être une solution. Pour d’autres, il s’agit de faire profiter les français des marchés financés avec de l’argent public. On n’est déjà pas sur le même terrain. Pour les opposants à cette « clause », comme la justice l’a justement souligné, il ne s’agit pas d’assurer la protection de la santé et la sécurité des salariés mais d’exclure les travailleurs détachés des marchés publics régionaux et favoriser les entreprises régionales, à l’encontre des de de liberté d’accès à la commande publique. Et vous qu’en pensez vous ? Votez et commentez !

DONNEZ VOTRE AVIS (déjà 31 votes)

Voter POURVoter CONTRE


publicité