publicité

ESPRIT D'ÉQUIPE

Abonné

 

Quand l’entreprise ose le codéveloppement

13/03/2018 | par Eric Delon | Innovation

co_developpement ©alphaspirit - adobestock

D’inspiration québécoise, la pratique du codéveloppement est une approche d’apprentissage misant sur les interactions entre les participants/managers et l’intelligence collective.

Ne plus se former à partir d’un savoir descendant mais à partir de la confrontation « bienveillante » avec ses pairs. Telle est la philosophie du codéveloppement (professionnel et managérial), un concept élaboré et mis en œuvre dans les années 80 par les Québécois Adrien Payette (professeur de management) et Claude Champagne (psychologue), et importé dans l’hexagone au milieu des années 2000.

 

Lire aussi : Youpi, le codev arrive dans la territoriale

 

Jeu de rôle « client » et « consultant »

La méthodologie ? Au sein d’une entreprise, un groupe composé de 6 à 8 managers se réunit sur une période de 6 mois à un an, à raison d’une demi-journée mensuelle découpée en deux séances d’une heure trente chacune. Guidé par un animateur (externe ou interne) formé à la méthode, les participants jouent, alternativement, le rôle du « client », et celui de « consultant ». Objectif : aider le client à résoudre des problématiques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité