publicité

PARRAINAGE

Abonné

 

Comment les entreprises pratiquent la cooptation des cadres

22/03/2018 | par Eric Delon | E=MC²

cooptation_AdobeStock_108589146 ©alphaspirit - adobestock

Si, en matière de recrutement, la cooptation permet de gagner du temps et de l’argent et de cibler des profils particuliers, il convient de respecter un certain nombre de règles.

EXP managériales - en dehors de la FPT

 

 

Tiller Systems est une start-up de 80 collaborateurs, créée il y a 4 ans, et qui propose des solutions de caisse enregistreuse sur tablette. « 30 % de nos nouveaux recrutements sont issus de la cooptation. Les économies que nous réalisons en matière de sourcing et de recrutement sont tout à fait substantielles », explique Dimitri Farber, son cofondateur.

 

Moins cher, plus rapide, plus opérationnel

Gain de temps et d’argent, pertinence du choix du profil, efficacité et rapidité du recrutement, la cooptation est devenue une des voies privilégiées de recrutement dans un certain nombre d’entreprises.

« Nous avons recours à la cooptation en priorité lorsqu’il s’agit de postes où l’expertise technique est forte et où les profils sont rares. Cette démarche favorise une meilleure adéquation de ces nouveaux collaborateurs à notre culture d’entreprise car ces derniers ne débarquent pas totalement en terrain inconnu », explique Virginie Dupin, directrice marketing de l’éditeur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité