publicité

TERRITOIRES

 

« Ce n’est pas en créant un nouveau « machin » qu’on règle les problèmes »

29/03/2018 | par Marjolaine Koch | Actualités

Hervé Maurez ©©_Sénat-Sonia_Kerlidou

Président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable au Sénat, le centriste Hervé Maurey ne mâche pas ses mots quant à l’action du gouvernement en matière de politique d’aménagement du territoire. Un projet politique inexistant, des propositions insuffisantes, celui qui soutenait François Fillon pour la présidentielle est loin d’être un converti du macronisme.

Hervé Maurey est président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, membre du groupe Union centriste, sénateur de L’Eure.

Le projet de loi portant Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) est présenté en conseil des ministres le 4 avril. Il comprend un volet sur le numérique. Quelle sera l’articulation entre la proposition de loi que vous portez, pour les investissements dans les réseaux à très haut débit, et ce projet de loi Elan ?

Quand nous avons examiné notre proposition de loi début mars, nous nous sommes demandé si nous pouvions intégrer certains éléments pour gagner du temps. Mais les dispositifs nous ont semblé trop contraignants, comme par exemple un raccourcissement des délais dont disposent les élus. Cela ne nous semblait pas aller dans la bonne direction, aussi nous n’avons pas souhaité nous en emparer.

 

Que souhaitez-vous porter avec cette proposition de loi ?

Nous souhaitons sécuriser les réseaux créés ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité