RESTEZ CONNECTÉS

Abonné

 

Communauty management : une mutation individuelle et collective ?

06/04/2018 | par Jean-Jacques Roux | E=MC²

Community_management

Qui mieux que le numérique pour proposer un fonctionnement non seulement rationalisé, mais aussi fiable et moins consommateur d’effectifs ? Tout ce que recherche désormais un manager. Une mutation qui conduit au… communauty management !

Le service public fait face à l’essor de la société du numérique avec ses cohortes d’usagers toujours plus nombreux à demander une relation directe, bilatérale et permanente. Non seulement hic et nunc, donc mais aussi urbi et orbi.

Par ailleurs, le monde des organisations publiques (OP) de ces dernières années n’est plus le même, les outils du privé se sont imposés comme seuls, ou presque, leviers d’actions pour gagner des marges de manœuvre et des moyens d’agir. Applicatifs métiers, réseaux sociaux, systèmes d’informations (SI), internet…

 

Ce que personne ou presque n’avait pu bien faire par le management, c’est le numérique qui l’apporte

 

Les OP contribuent elles-mêmes à cette évolution du tout numérique, poussées par leurs propres logiques de rationalisation et de progrès qui, de facto, font converger l’attente de l’usager et leurs propres objectifs.

Ainsi, la concordance temporelle et fonctionnelle est évidente entre le monde de la performance et le monde du ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?