publicité

FAST AND CURIOUS

Abonné

 

Voiture « à délégation de conduite » : quel impact sur l’emploi et les territoires ?

03/04/2018 | par Philippe Nikonoff | Finances

Voiture_sans_chauffeur_AdobeStock_175017764 ©scharfsinn86 _ adobestock

Les voitures sans chauffeur seront une réalité généralisée d’ici dix à quinze ans. Le bouleversement de la nature et du modèle économique de l’emploi va être à la hauteur de la révolution technologique. Cette redistribution totale des cartes touchera l’industrie automobile, mais aussi les territoires.

Dans un article précédent, nous avons mis en évidence l’impact possible des camions à délégation de conduite. C’est un séisme de même ampleur qui se prépare avec les voitures particulières, sauf si les États ont encore le droit et la volonté de favoriser une introduction progressive tenant compte des conséquences désastreuses que le dispositif peut avoir à moyen terme s’il n’est pas planifié/régulé.

 

Partout dans dix ans ?

Une Tesla autonome sera sans doute opérationnelle en circulation en 2018 (1). Le secrétaire américain aux Transports estime que des voitures autonomes seront en circulation « partout dans le monde au cours des dix prochaines années » (2).

 

Lire aussi : Hyperloop : la prochaine révolution dans les ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité