publicité

C'EST PAS MA FAUTE

Abonné

 

Un jour je me suis planté : je n’ai pas reconnu mes erreurs

10/06/2019 | par Eric Delon | Management

pas ma faute_AdobeStock_97629509 ©djoronimo _ adobestock

La crédibilité du manager territorial repose (aussi) sur sa faculté à reconnaître les erreurs ou les bévues qu’il a pu commettre.

 

test banniere un jour je me suis planté

 Article publié le 4 avril 2018

La vie d’un manager territorial n’est pas un long fleuve tranquille. Je suis à la fois porteur des politiques publiques décidées par les élus et dont j’ai participé à la mise en place, tout en étant animateur de mon équipe de collaborateurs.

 

Lire aussi : Pourquoi ne fait-il pas ce que je lui demande ?

 

Les possibilités de me tromper, de commettre des erreurs sont donc multiples : traitement d’un dossier, comportement vis-à-vis d’un collègue, d’un élu, d’un prestataire… Lorsque je commets des erreurs, je dois les assumer et ne pas chercher à les dissimuler ou à les reporter sur autrui.

Il ne s’agit pas de faire mon mea culpa, mais de me projeter vers l’avenir.

 

Honnêteté et Empathie

Être manager, c’est tout autant faire preuve de compétences techniques qu’assumer une posture reposant notamment sur l’honnêteté et l’empathie. L’honnêteté consiste à savoir reconnaître ses erreurs et à les assumer ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité