L'émergence d’un projet par sa structure : controverse sur l’achat de tables de réfectoire

publicité

POMME DE DISCORDE

Abonné

 

L’émergence d’un projet par sa structure : controverse sur l’achat de tables de réfectoire

16/05/2018 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | E=MC²

criteres.parametres © Julien Eichinger - adobestock

Parfois, il apparaît presque impossible de se mettre d’accord sur les options à prendre tant les avis sont divergents. Chacun s’exprime en fonction de ses priorités et de ses opinions. Peut-être n’a-t-on pas été rechercher les points communs entre tous au-delà des différences de vision subjective individuelle…

Le renouvellement des tables de réfectoire des écoles primaires a été décidé et voilà plus d’une heure que la réunion a commencé. Son objectif est d’évaluer le poids de chaque critère pré-répertorié au cahier des charges. Les opinions des participants se confrontent sans pouvoir trouver un point d’accord sur les items à prioriser.

 

Des priorités divergentes

Compte tenu de sa place dans la hiérarchie, l’avis du directeur administratif et financier (DAF), faire des économies « à tout prix », apparaît incontournable à tous ; la responsable des ressources humaines (RRH), déléguée syndicale, met en avant la pénibilité du personnel de service pour nettoyer et entretenir le matériel ; l’agent chargé de la logistique argumente que le nouveau fournisseur devra être aussi disponible que l’actuel notamment pour le service après-vente ; le responsable qualité insiste sur le respect des normes d’hygiène et de sécurité ; et un représentant du bureau technique souligne l’influence de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité