publicité

UN ÉCHELON AU-DESSUS

Abonné

 

Un jour je me suis planté : j’ai sous-estimé la difficulté à manager d’anciens collègues

24/05/2018 | par Eric Delon | E=MC²

bureau.manager ©jules - adobestock

Ma hiérarchie vient de me nommer manager et supérieur hiérarchique de mes anciens collègues. Une situation pas évidente à gérer.

test banniere un jour je me suis planté

 

Lorsque j’étais membre du service dont je viens de prendre la responsabilité, j’entretenais une relation d’égal à égal avec le reste de l’équipe. Je partageais les ressentis, les succès, les échecs avec mes collègues. Ma hiérarchie vient de me nommer manager et supérieur hiérarchique de mes anciens collègues. Une situation pas évidente à gérer.

 

Mon erreur ? Avoir tenter de conserver le même type de relation que j’entretenais auparavant avec mes collègues

 

À la machine à café, j’avais envie de continuer à plaisanter avec eux, de continuer à entretenir un lien informel. Or, je sens bien que la relation s’est distendue, qu’elle est devenue beaucoup plus froide avec certains de mes anciens complices. Mon erreur ? Avoir tenter de conserver le même type de relation que j’entretenais auparavant avec ces derniers.

 

Davantage de formalisme

Mon nouveau poste de manager m’impose un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité