Le monde est plus sombre avec les yeux fermés

publicité

VIOLENCES SEXUELLES

Abonné

 

Le monde est plus sombre avec les yeux fermés

05/07/2018 | par Anne Batailler | RH

violences_sexuelles © Elvira - adobestock

La circulaire du 9 mars 2018 relative à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes est une avancée dont on peut se réjouir. Mais l’ampleur du phénomène des violences sexuelles et sexistes est telle qu’on ne peut se contenter des textes.

Article publié le 28 mai 2018

La circulaire du 9 mars 2018 relative à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans la fonction publique décline les engagements pris par le président de la République dans le prolongement de l’accord du 8 mars 2013 relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et des textes associés.

 

Un « plan de prévention » en trois axes

Il est demandé aux employeurs publics de mettre en place un « plan de prévention et de traitement des violences sexuelles et sexistes » qui s’articule autour de trois axes :
- la formation (adaptation des programmes de formation initiale et continue et création de dispositifs d’information et de sensibilisation à destination de tous les agents) ;
- la mise en place d’un dispositif de signalement (circuit RH de prise en charge, cellule d’écoute ou dispositif équivalent) et la protection des victimes (application de la protection fonctionnelle en ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité