PAVÉ DE BONNES INTENTIONS

Abonné

 

Quand les boucles mails vous pourrissent la vie (ou les dérives du management par l’information)

29/06/2018 | par Philippe Nikonoff | E=MC²

boucles_mails ©Kaarle - adobestock

L’envahissement par les mails ne renvoie pas qu’à une question d’organisation personnelle. Les dégâts sont parfois tels que ce qui est en jeu, c’est l’organisation complète des services, sur l’ensemble de la chaîne hiérarchique. Car la responsabilité de ces dérives est collective. Faute de redresser la barre, le burn-out est assuré.

Comptes rendus de réunion, notes techniques ou synthèses, il est 21 h 30 et elle a enfin fini de répondre aux mails. En moyenne, 120 par jour qu’il faut lire, classer, compléter, corriger.

 

Tout lire et tout analyser, le début de l’enfer

Cadre territorial, elle subit comme beaucoup d’autres (mais pas tous !) une étrange et dangereuse évolution du management.

Règle 1 : travailler en « râteau », c’est-à-dire être en lien direct avec toute son équipe, sans niveau intermédiaire qui sélectionne et priorise les informations à faire remonter. Concrètement, cela veut dire lire et analyser tous les mails de son équipe, avant de faire remonter à l’échelon supérieur qui, travaillant également en râteau, est en contact direct avec tous les cadres de son secteur.

 

Intervenir sur les mails, c’est laisser une trace de son travail, car c’est sa légitimité devant sa propre hiérarchie qui est en jeu

 

Règle 2 : intervenir sur ces mails, c’est ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?