publicité

 

Pour ou contre les « un plafond anti-ghetto » ?

« Si on veut faire des territoires de mixité réelle, il faut détruire les grands ensembles dans lesquels il y a plus de 50 % de logements sociaux, et instaurer un plafond anti-ghetto de 30 % de HLM », c’est ce que proposait Valérie Pécresse lors de la présentation de son « plan banlieue » en juin dernier. A t-elle raison ? Faut-il s’attaquer à la question de la mixité sociale « par le bas » en limitant les logements sociaux là où ils sont très présents ? Et obtiendra t-on des résultats avec cette méthode ? A vous de voter… et de commenter !

DONNEZ VOTRE AVIS (déjà 10 votes)

Voter POURVoter CONTRE


publicité