publicité

THÉORIE ET ÉVOLUTION

 

L’économie sociale et solidaire n’a pas de frontières

29/08/2018 | par Antoine Détourné | Toute l'actualité

jerome_saddier

Pour le président de l’Avise, agence d'ingénierie pour développer l'économie sociale et solidaire, l’ESS a un enjeu de crédibilité et doit développer un modèle économique qui lui permettra à moyen terme de recourir le moins possible aux subventions.

 

Jérôme Saddier, est président de l’Avise et vice-président délégué du Crédit coopératif, www.avise.org/

 

Présentez-nous l’Avise dont vous êtes le président…

L’Avise a été créée en 2002 par la Caisse des Dépôts pour, à l’origine, accompagner les associations employeuses à trouver le bon modèle économique afin de pérenniser leurs emplois. Sa gouvernance associative permet de travailler avec les grands réseaux et entreprises de l’ESS autour des questions d’innovation sociale et d’entrepreneuriat collectif, au profit des organismes de l’ESS, mais aussi des particuliers en recherche d’informations, des acteurs publics… Nous sommes une « agence collective d’intérêt général ».

 

On range « l’ancrage territorial de l’ESS » comme l’une de ses forces. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

L’ESS s’est immiscée puis développée dans les failles de l’économie de marché et les insuffisances des services publics. Elle s’est donc le plus souvent exprimée au plus près des besoins ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité