publicité

BEN VOYONS !

 

Le très ancien Nouveau monde

07/09/2018 | par Philippe Laporte | Actualités

nouveau monde_AdobeStock_211480471 ©aee_werawan - adobestock

Nous voilà dans ce beau « Nouveau monde » où l’on peut désormais remplacer des fonctionnaires qui se sont dédiés aux métiers des collectivités locales par des contractuels. Et on est priés de croire qu’il ne s’agit ni d’enterrer le statut, ni d’en finir avec le service public.

Enfin ! Nous y étions. Nous avions basculé dans le Nouveau monde. Nous étions presque libérés du carcan passéiste de vieilles règles injustifiées et inutiles. La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel avait été adoptée le 1er août. Chacun pouvait désormais être recruté sur la base d’un diplôme Bac + 5 pour être haut-fonctionnaire, sans exclusivité, même sans aucun rapport avec le métier.

 

Pas dans une logique d’extinction du statut, vraiment ?

Il n’était pas nécessaire d’attendre une loi globale sur la fonction publique qui aurait été pervertie par des gens qui connaissent le dossier. Il était préférable d’introduire un cavalier dans un texte sans aucun rapport. Le temps est aux amateurs flamboyants, comme pour CAP 2022, qui savent ce qui est bon car ils ont la foi, celle de la blancheur immaculée du charbonnier.

 

Ceux qui ont appris les pauvres valeurs du service public sont encombrés de tous ces savoirs démodés

 

On nous le dit, on vous l’écrit : il ne s’agit pas d’être dans une logique d’extinction du statut. Pas du tout ! C’est limpide. Il faut vraiment ne rien comprendre. Il y a déjà aujourd’hui plus de 30 % d’agents occupant des emplois fonctionnels qui ne sont pas des fonctionnaires territoriaux. En ouvrant davantage, en passant à 40, 50 %, voire davantage. Ce n’est pas contre le statut, c’est pour avoir une « pluralité de compétences ». Cela ne signifie pas que les fonctionnaires sont incompétents, non, mais c’est pour avoir d’autres compétences, celles qui n’ont rien à voir avec ce métier… Pas besoin de vérifier. On vous dit qu’ils savent. Des gens qui ont appris les finances publiques, les ressources humaines, les marchés publics et qui ont réfléchi aux questions d’éthique, ces pauvres valeurs du service public, sont encombrés de tous ces savoirs démodés. Place à la liberté, au modernisme !

 

Lire aussi : Fonction publique : ni mort du statut, ni statu quo

 

Je ne crois pas que les employeurs territoriaux recruteront intégralement des contractuels…

Personne ne peut imaginer que la direction d’une collectivité entre dans la catégorie d’un contrat de mission. Il faut avoir l’esprit tordu et être mal renseigné des derniers évènements qui ont montré toute l’étendue de la grandeur de l’esprit de responsabilité des rédacteurs des lois. Si des textes existent, s’ils ont été modifiés, ce n’est pas pour s’en servir, c’est évident.

Je ne crois pas que les employeurs territoriaux basculeront dans un recrutement intégral de contractuels. C’est une croyance. C’est rassurant. Quand on disait que jamais Gaz de France ne serait privatisé, vous avez eu raison de le croire. Là, c’est pareil. Je ne crois pas.

 

Il restait juste à espérer que le génie législatif et exécutif ne soit pas contrarié par les visions rétrogrades des neuf locataires de la rue de Montpensier

 

Voilà, nous avions bien travaillé, pour le bien de notre pays. Grâce à ce modernisme anomique, les choses iraient mieux, c’est certain. Demain… Ayons la foi ! Grâce à la pertinence de notre vision, les choses seraient mieux gérées, à moindre coût et plus efficacement. Cette future parousie va arriver, c’est certain. Comme les autres.

 

Il restait juste à espérer que le génie législatif et exécutif ne soit pas contrarié par les visions rétrogrades des neuf locataires de la rue de Montpensier. Et bien, ces archaïques ont censuré ces dispositions le 4 septembre… Avec l’Ancien Régime, c’était mieux. Un savait pour les autres. Nous avons parfois cette nostalgie.

 

 

 Lire aussi : Loi déontologie : mise à disposition et ancienneté des contractuels

 

 

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité