publicité

HORS DES SENTIERS BATTUS

Abonné

 

Entre conformisme et créativité, le grand écart ?

05/09/2018 | par Marie-Pierre Demon Feuvrier | Perso

creativite-conformisme ©markus dehlzeit - adobestock

Comment demander à des agents d’être créatifs, alors que pendant des années on leur a demandé de se plier exclusivement aux ordres ? Conformité et créativité, deux cultures, deux modes de fonctionnement qu'il faut comprendre pour mieux les concilier, dans un monde où le système de pensée blanc versus noir ne fonctionne plus.

Comme le dit l’adage, si on continue à faire ce qu’on a toujours fait, on continue à obtenir ce qu’on a toujours obtenu. Tout va bien, quand on veut une régularité d’action : il suffit de mettre en place une procédure indiquant clairement la seule manière d’exécuter une tâche ou une action, de figer le travail par une fiche de poste, de fixer l’organisation par un organigramme pyramidal.

 

Le conformisme… et ses limites

Le problème survient lorsque, justement, on ne veut plus, ou on ne peut plus, obtenir les mêmes résultats. À l’heure où les réformes et d’autres changements s’emballent, créativité et agilité deviennent alors d’autres manières d’agir.

 

Le conformisme est très utile, lorsqu’il fait partie des « rites positifs ». Dire bonjour le matin, se garer comme il faut dans une place de parking, respecter certaines règles de la sécurité ou de la vie sociale, pour nous faciliter la vie. Malheureusement, si l’on se contente de fonctionner de cette façon, les mauvaises habitudes ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité