publicité

ATTENTION AUX LEURRES

Abonné

 

La marque employeur ne suffit plus pour motiver les candidatures…

25/09/2018 | par Nicolas Braemer | E=MC²

521-attractivite.AdobeStock_168279630 ©Andrey Popov - adobestock

Comme traverser la rue ne donne pas toujours des résultats, les employeurs, collectivités comprises, doivent faire des efforts pour recruter durablement. Et c’est en construisant des organisations de travail attractives qu’elles avanceront.

La sortie du président de la République sur la facilité de trouver du travail en traversant une rue a eu le mérite de poser la question de ces filières où les employeurs ont du mal à trouver la main-d’œuvre nécessaire à la bonne tenue de leurs affaires. La restauration, le bâtiment, les services médico-sociaux… peinent, les médias s’en sont fait largement l’écho après les propos de passage piétons présidentiels, à trouver sur le long terme les collaborateurs dont ils ont besoin : horaires à rallonges, travail nécessaire les week-ends et les soirées, difficultés des conditions de travail pèsent sur les capacités à embaucher et à garder la force de travail dont ces secteurs ont besoin.

 

La publicité face à la réalité du travail

Il y a quelques années, un concept a refait surface, comme réponse à ces difficultés : la « marque employeur ».

Pour aller vite, il s’agit de travailler son image publique de manière à attirer les potentiels humains. D’abord, comme souvent, l’apanage du privé a ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité