publicité

PUISER DANS SES RESSOURCES

Abonné

 

Résilience partie 1 : favoriser l’adaptabilité et le rebond

04/10/2018 | par Claude Pautet | E=MC²

adaptabilite-rebond_AdobeStock_158457434 ©michaelheim - adobestock

Au lieu de laisser ses équipes se reconstruire seules après un changement, les managers peuvent au contraire jouer un rôle important pour favoriser l’adaptation aux nouvelles réalités. Ce qu’il y a en jeu, c’est la capacité de tous à rebondir.

Dans le cadre de la série d’articles consacrée à la résilience organisationnelle et aux pratiques managériales permettant de la développer, nous porterons notre attention ici sur les conditions à partir desquelles les organisations seront en capacité de s’adapter et de rebondir après avoir résisté à un choc (ce dernier aspect a été traité dans la Lettre du cadre de juin 2018).

 

Adaptabilité et rebond

Les changements engagés par les institutions publiques nous paraissent être devenus du type II, selon le modèle de Bateson et Watzlawick, (voir en encadré), c’est-à-dire qu’ils demandent un changement de cadre d’analyse, une transformation du regard porté sur le réel. Adaptabilité et rebond, à la suite d’un changement de contexte qui aura fait choc, ne relèvent donc pas d’un simple ajustement, mais d’une révision complète du regard, des postures.

 

Penser la « trajectoire de résilience », c’est repérer les gestes managériaux ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité