publicité

ÇA RESTE À INVENTER

Abonné

 

Résilience partie 3 – Une condition de la résilience : de nouveaux apprentissages des décideurs … dont les élus

15/10/2018 | par Claude Pautet | E=MC²

resilience3 ©nirutft - adobestock

La réussite de la résilience passe par une condition : faire autrement. Loin des vieux réflexes de séparation du politique et de l’administratif, il faudra embarquer tout le monde dans de nouvelles méthodes.

Régulièrement, les directeurs généraux se plaignent de la faible capacité de leurs équipes d’encadrement à accompagner le changement. D’un autre côté, bien des élus vivent des moments très difficiles, ne reconnaissant pas dans la complexité et la violence réelle ou symbolique des situations à traiter, les raisons qui les ont fait s’engager.

 

Faire émerger une culture contributive

 

Face à cela, nous tenons à insister sur le fait que le management public doit faire évoluer son modèle en profondeur. Les modes de fonctionnement restent excessivement marqués par le schéma traditionnel de séparation des sphères du politique et de l’administration territoriale et la culture distributive hiérarchique et rationnelle, renvoyant chacun à sa responsabilité individuelle sectorielle.

 

Bien des élus ont conscience des nouvelles exigences du leadership territorial mais la vieille « popol » a la vie dure

 

Cela signifie de faire ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité