publicité

OUVRIER SPÉCIALISÉ

Abonné

 

Les grandes figures du management : Frederick Taylor, le père de l’organisation scientifique du travail

02/11/2018 | par Eric Delon | E=MC²

Two industrial workers inspecting work piece standing on the factory floor with ear muffs and goggles © © Kzenon

Cet Américain, décédé en 1915, est le fondateur du management scientifique du travail. Il prônait un partage des gains de productivité entre l’entreprise et les ouvriers, si ces derniers atteignaient ou dépassaient les objectifs.

grandes_figures_mngt

Né en 1856 dans une ancienne et très prospère famille quaker de Philadelphie, Frederick Taylor connaît une jeunesse sans histoire. Mais des problèmes de vue, qui l’empêchent de lire, le poussent à interrompre ses études.

 

Changer les ateliers

En 1878, il rejoint la Midvale Steel Company, une importante aciérie de Pennsylvanie, où il gravit très vite les échelons, passant de simple manœuvre à ingénieur en chef. C’est dans cette entreprise qu’il va pour la première fois développer et mettre en pratique les principes de l’organisation scientifique du travail.

À ce moment, dans l’entreprise, et partout ailleurs dans le monde, l’atelier est le royaume des contremaîtres qui règnent sur deux catégories d’ouvriers : les manœuvres, « hommes à tout faire » des ateliers, et les ouvriers qualifiés. Dans les ateliers, le rendement est faible. Les ouvriers qualifiés s’entendent, en effet, entre eux pour limiter leurs efforts.

 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité