publicité

FOUR, THREE, TWO, ONE...

Abonné

 

Après les start-up d’État, les start-up de territoires se développent

07/11/2018 | par Coralie Donas | Innovation

startup_AdobeStock_109401734 © peshkov - adobestock

La direction interministérielle du numérique est en train d’étendre aux collectivités une méthode de création d’entreprises et de services innovants qui a fait ses preuves pour les services de l’État.

Près d’un rendez-vous sur quatre n’est pas honoré dans les différents services sociaux du Pas-de-Calais. Une solution a été trouvée : la mise en place d’un site internet, malicieusement intitulé Lapins, qui permet de prendre et d’annuler les rendez-vous en ligne. Une bonne idée, venue de deux agentes du terrain et développée par elles.

 

Tous les salariés des ministères, et ceux de Pôle Emploi, suite à un partenariat signé en 2015, peuvent proposer des idées innovantes

 

Depuis 2016, différentes collectivités, comme la ville de Paris, les départements du Pas-de-Calais ou du Calvados, ont monté leurs start-up, en s’appuyant sur le modèle développé par la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic). Il consiste à répliquer dans le public le mode de création de start-up du privé qui a fait ses preuves. « Pour cela, il faut créer des équipes dédiées au développement d’une nouvelle solution, pouvoir la tester auprès de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité