publicité

ÉPLUCHAGE

Abonné

 

La ville d’Anzin passe au crible ses prestations

22/11/2018 | par Eric Delon | Innovation

passer_crible_AdobeStock_51396622 © Light Impression - adobestock

Sous la houlette de son directeur général des services, la commune nordiste a mis en place un projet d’analyse de ses prestations dans une optique d’optimisation.

Ancienne cité minière du nord de la France, la ville d’Anzin (13 000 habitants) s’est lancée début 2017 dans une démarche d’analyse de ses prestations dans un objectif d’optimisation.

Le maître d’œuvre de la démarche ? Ivan Thumerel, son directeur général des services (DGS). « À l’instar des autres collectivités territoriales, nous devons faire face à une baisse importante des dotations de l’État depuis plusieurs années. Autrement dit, nous devons faire « au moins aussi bien » avec moins de ressources », explique-t-il.

 

Tout mener de front

Avec l’aide d’un cabinet de conseil, l’équipe municipale s’est donc attachée à analyser l’ensemble des prestations de la commune afin de trouver des pistes d’optimisation. « Nous avions déjà réalisé une démarche comparable en 2010. À l’époque j’étais directeur général adjoint, explique-t-il. Pour ce faire, nous souhaitions impliquer étroitement l’ensemble de nos équipes managériales, les 5 directeurs de pôle (Affaires culturelles, CCAS ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité