publicité

TOUT EST DANS L'ESPACE

Abonné

 

Le potentiel et la chance : quelques indices

07/12/2018 | par Yves Richez | Perso

Immagine salvata con i settaggi inclusi. ©infinitalavita - adobestock

Vous ne réussirez pas par vos extraordinaires capacités. Pas plus que parce que vous aurez une chance insolente. Mais plutôt parce que vous serez en capacité de percevoir et d'analyser votre environnement. Et d'en tirer les bonnes décisions.

« Qui par virtu sait affronter la Fortuna se grandit en héros », François Jullien

Les mots « potentiel » et « chance » sont fascinants. Que cela soit en Occident ou en Chine, le mot potentiel, par exemple, désigne l’ensemble des forces pour qu’un système devienne actif. Il faut du potentiel, c’est-à-dire du vent, une marée, des courants, un bateau pour que le navigateur offre sa pleine ressource.

 

D’un côté le potentiel

Il faut du potentiel pour réussir. Nous aurons beau avoir une amplitude de qualités et d’aptitudes, sans potentiel, c’est-à-dire sans forces utiles et favorables, celles-ci ne servent à rien.

Citons le lettré Wang Chong : « Certaines personnes ne peuvent exercer leurs talents alors qu’elles sont intelligentes et pleines de ressources, ou bien elles le peuvent mais s’épuisent et ne parviennent à rien. Fussent-elles aussi sages et adroites qu’un Confucius, elles ne connaîtront jamais la gloire. […] En réalité, honneurs et richesses procèdent de la fortune et du ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité