publicité

ASSIGNÉES À RÉSIDENCE

 

Pourquoi le coût de la mobilité fragilise l’emploi des femmes

14/12/2018 | par Philippe Nikonoff | Toute l'actualité

524-lasserpe-mobilite

Si le coût des carburants augmente, il y a fort à parier que les femmes seront les premières à devoir se retirer du marché du travail, faute de capacité à se déplacer. Une assignation à résidence discriminante, pourtant ignorée par les politiques publiques.

Le mouvement des Gilets jaunes confirme le lien entre coût de la mobilité et accès au travail. Mais ce lien est encore plus marqué pour les femmes, lesquelles risquent d’être « retirées » du travail lorsque le coût (en temps et en argent) de la mobilité augmente trop.

Illustration à partir du cas d’une communauté de communes éloignée de Bordeaux et du bassin d’Arcachon.

 

graph emploi revenu1
 

Les deux premiers graphiques montrent un revenu net moyen équivalent mais un taux de chômage plus faible dans la communauté. Celle-ci semble donc mieux se porter que le département. Mais regardons les graphiques qui suivent.

 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Pas encore abonné ?

publicité