publicité

DÉCLOISONNER LES CASES

Abonné

 

Méthode FunWork : le damier d’idées

07/01/2019 | par Franck Plasse | E=MC²

G

Le travail en groupe, ça s’organise. Le damier d’idées permet d’aller au-delà d’une réflexion linéaire et de stimuler les échanges d’idées.

La résolution de problèmes, la recherche d’actions, l’exploration de possibles, etc., ne se font pas dans le vide. Il y a forcément une matière première, un point de départ qui lance la réflexion.

Le damier d’idées en ajoute un second, afin de croiser deux éléments initiaux pour stimuler la créativité d’un groupe de travail.

 

Remplir le damier d’idées

Le damier d’idées commence par une phase préparatoire, dont vont dépendre les résultats ultérieurs.

A. Commencez par imprimer le document E=MC² « Le damier d’idées », au format A3 afin de bénéficier d’une surface de notes suffisamment grande.

B. Le tableau proposé comporte 5 lignes désignées par des lettres de A à E. Cela permet d’explorer 5 sous-sujets du thème du futur travail de groupe. Par exemple dans le cas d’une séance sur une politique sportive, ils pourraient s’agir de questions comme « Comment développer l’appétence pour le sport ? », « Comment favoriser les pratiques libres ? », « Quel soutien apporter ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité